Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

18 May 2010 - Iran - Remarks to the press, by M. Gérard Araud, Permanent Representative of France to the United Nations

In French and in English

Remarks to the press by M. Gérard Araud, Permanent representative of France to the United Nations, following the presentation of the resolution project on sanctions against Iran - 18 May 2010 (UN Photo/Evan Schneider)


Mesdames, Messieurs

Comme vous le savez les E3+ 3 viennent de présenter un projet de résolution de sanctions contre l’Iran.

Je voudrais d’abord souligner que ce projet est présenté par des pays aussi différents que les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni, la Chine, la Russie, ainsi qu’avec le soutien de l’Allemagne. Cela montre bien que ce projet de résolution répond à une préoccupation globale de la communauté internationale.

Notre objectif est de parvenir à une solution diplomatique de la crise nucléaire iranienne. Notre objectif est d’amener les Iraniens à la table des négociations pour parler du sujet central : le programme nucléaire iranien.

Dans ce contexte nous nous féliciterions si l’accord négocié par le Président brésilien et le Premier ministre turc était réellement mis en œuvre. Mais je rappelle que cet accord sur le réacteur de recherche de Téhéran n’est pas le cœur du problème. Ce ne serait qu’une mesure de confiance. Même si cet accord était finalisé, l’Iran continuerait d’enrichir son uranium à 20 %, ce qui n’a aucune justification civile et ce qui rapproche encore plus l’Iran d’une capacité nucléaire militaire.

La négociation va s’engager à quinze et nous espérons parvenir à un texte le plus rapidement possible, naturellement en tenant compte des positions des quinze membres du Conseil de sécurité.

Je vous remercie.

* * *


A text has been presented by the E3+3. The E3+3 group represents six countries which have very different political positions and different interests. If countries as different as the United States, France, the United Kingdom, China and Russia, with the support of Germany, have agreed on a new draft resolution of sanctions, it is the clear evidence of the grave concerns of the international community.

We want a diplomatic solution to the Iranian nuclear issue, we want to negotiate with Iran. As for the agreement which has been negotiated buy the president of Brazil and the Prime Minister of Turkey, we would of course welcome its effective implementation, but I want to emphasize that this is a confidence building measure and that the Teheran Research Reactor is not central to the Iranian nuclear program. Even if this agreement was implemented, which is what we wish, Iran will continue its uranium enrichment to the level of 20 %, which has no civilian purpose and is getting Iran closer to military capability.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU