Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

Erythrée - Présentation




1. Derniers développements Retour à la table des matières


- Le 26 novembre 2013, le Représentant permanent de la Corée du Sud et président du comité de sanctions pour la Somalie et l’Erythrée, a présenté au Conseil de sécurité la situation dans la région.

Le représentant de la France a salué l’initiative par le président du Comité de l’organisation d’une réunion à Paris début décembre entre le groupe de contrôle du comité de sanction du Conseil de sécurité et les autorités érythréennes. Seule la pleine mise en œuvre de la résolution 1907 permettrait à ces dernières de sortir du régime de sanctions. Cela commençait par l’autorisation de la visite de ce groupe de contrôle en Érythrée pour l’exécution de son mandat.

-  Retrouvez la chronologie complète du dossier.


Le Conseil de sécurité renouvelle l’embargo sur les armes en Somalie et en Erythrée - 24 juillet2013 - Crédits : UN Photo-Mark Garten


2. Contexte Retour à la table des matières

- L’Érythrée est indépendante depuis le 24 mai 1993, à la suite d’un référendum qui s’est tenu les 23-24 avril 1993. A la suite du référendum, le gouvernement provisoire annonça une période de transition politique au terme de laquelle une nouvelle constitution fut promulguée en 1997. Cette constitution est cependant restée inappliquée et les élections prévues sans cesse reportées. Le pays est dirigé par un parti unique, le Front Populaire pour la Démocratie et la Justice (FPDJ).

L’Érythrée entretient des relations difficiles avec ses voisins : l’Éthiopie, Djibouti et la Somalie.

- De mai 1998 à juin 2000, un différend frontalier opposant l’Éthiopie et l’Érythrée a provoqué la mort de 100.000 personnes. Les négociations menées par l’organisation de l’Union africaine avec le soutien du Conseil de sécurité des Nations unies et de l’Union européenne ont permis la signature à Alger, le 18 juin 2000, d’un accord de cessation des hostilités, puis d’un accord de paix le 12 décembre 2000. Le 31 juillet 2000, le Conseil de sécurité a adopté la résolution 1312, établissant la Mission des Nations unies en Éthiopie et en Érythrée (MINUEE) afin de surveiller la zone tampon de 25 km de large créée par les accords de paix dans l’attente de la délimitation de la frontière par une Commission arbitrale. Le Conseil de sécurité a mis un terme au mandat de la MINUEE le 30 juillet 2008 suite aux entraves à ses activités par les autorités érythréennes (interdiction de vol, expulsion de fonctionnaires des Nations unies). Le différend frontalier entre les deux pays reste non résolu.

- Des tensions sont apparues dans les années 90 entre l’Érythrée et Djibouti autour du différend frontalier ancien dans la zone de Ras Doumeira. Djibouti a saisi le Conseil de sécurité et différentes organisations régionales (Union africaine, Ligue arabe) en mai 2008 pour dénoncer l’intrusion de l’armée érythréenne dans la région de Ras Doumeira. La présidence du Conseil de sécurité – alors assurée par les États-Unis – a condamné le 12 juin " l’action militaire " menée par l’Érythrée et appelé les deux parties à retirer leurs troupes sur les positions du statu quo ante et à coopérer en vue d’un règlement diplomatique du différend. Le 24 juin 2008, le Conseil de sécurité a réitéré son appel à la retenue et au dialogue, par la voie d’une déclaration à la presse du président du Conseil de sécurité, qui demandait également au Secrétaire général d’envoyer sur place une mission d’établissement des faits. Aucune mission n’a cependant obtenu l’autorisation de l’Érythrée de se rendre sur le territoire qu’elle contrôle. Djibouti a retiré ses forces sur les positions du statu quo ante, ce que l’Érythrée n’a pas fait. La résolution 1862 du Conseil de sécurité, adoptée le 14 janvier 2009, exige de l’Érythrée qu’elle retire ses forces et tout son matériel militaire sur les positions correspondant au statu quo ante, qu’elle veille à ce qu’il n’y ait plus aucune présence ni activité militaire dans la région de Ras Doumeira et dans l’île de Doumeira et qu’elle accepte de régler le différend par le dialogue. L’Érythrée ne s’est pas conformée à la résolution 1862.

- Le soutien financier et logistique fourni par l’Érythrée à la milice radicale Shabbab en dépit de l’embargo décrété par la résolution 733 (1992) du Conseil de sécurité sur les livraisons d’armes et d’équipements militaires en Somalie contribue à fragiliser la région.

- Face au rôle déstabilisateur de l’Érythrée, le Conseil de sécurité a adopté, le 23 décembre 2009, sous le chapitre VII de la Charte, la résolution 1907 (2009) qui instaure des sanctions contre l’Érythrée en raison de ses actions tant vis-à-vis de la Somalie que de Djibouti. La résolution 1907 a été adoptée par treize voix pour, un vote contre (Libye) et une abstention (Chine). L’Érythrée n’a en effet rempli aucune des obligations qui lui incombaient au titre de la résolution 1862 (2008). La résolution 1907 a instauré à la fois un embargo sur les armes et des sanctions individuelles (gel des avoirs et interdiction de voyager). Si l’embargo sur les armes s’est appliqué immédiatement, la liste nominative des personnes et des entités sanctionnées a été établie par le Comité des sanctions créé par la résolution 751, dont les compétences ont été élargies, de même que celles du Groupe de contrôle.

(Novembre 2013)

3. Dernières déclarations de la France Retour à la table des matières


- 5 décembre 2011 - Conseil de sécurité - Paix et sécurité en Afrique - Adoption de la résolution 2023 - Explication de vote de M. Gérard Araud, représentant permanent de la France auprès des Nations unies

- 19 mai 2010 - Conseil de sécurité - Paix et sécurité en Afrique - Situation dans la Corne de l’Afrique - Intervention de M. Gérard Araud, représentant permanent de la France auprès des Nations unies

-  Retrouvez toutes les déclarations de la France à New York sur ce dossier.

4. Textes de référence Retour à la table des matières

- 5 décembre 2011- Résolution 2023 - Renforcement du régime de sanctions contre l’Érythrée

- 11 juin 2010 - Déclaration à la presse du Président du Conseil de sécurité

- 23 décembre 2009 - Résolution 1907 - Sanctions contre l’Érythrée

- 14 janvier 2009 - Résolution 1862 - Différend frontalier entre Djibouti et l’Érythrée

- 25 juin 2008 - Déclaration à la presse du Président du Conseil de sécurité

- 12 juin 2008 - Déclaration du Président du Conseil de sécurité



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU