Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

15 novembre 2004 - Côte d’Ivoire - Adoption de la résolution 1572 : Entretien de M. Jean-Marc de la Sablière, représentant permanent de la France, avec RFI, France Info, France 2 et BBC

Quel est l’objectif de cette résolution ? Est-ce une " bombe atomique " diplomatique ?

Le Conseil de Sécurité a soutenu totalement les accords de Linas Marcoussis et la réunion d’Accra III qui a été tenu avec le Secrétaire général, le Président Obasanjo, le président Kufuor et d’autres chefs d’Etat africains.

A ces réunions, les parties ivoiriennes ont pris des engagements et ces engagements ne sont pas tenus. Donc, le Conseil de Sécurité a estimé qu’il était nécessaire désormais de prendre des mesures afin d’inciter les parties à appliquer leurs engagements.

Alors, quelles sont ces mesures ? D’un côté un embargo immédiat sur les armes. Pourquoi ? Parce que le Conseil de Sécurité dit et redit qu’il n’y a pas de solution militaire à ce conflit, qu’il n’y a qu’une solution politique : l’application des accords de Linas Marcoussis. A partir du moment où il y a des tentatives de règlement militaire, le Conseil de Sécurité a jugé qu’il était nécessaire d’appliquer un embargo. Et les pays africains, c’est à dire l’Union africaine et la CEDEAO ce matin nous ont dit qu’ils voulaient que cet embargo soit mis en œuvre immédiatement : " vous aviez prévu qu’il ne soit pas immédiat, qu’il soit mis en œuvre dans un mois, nous vous demandons qu’il soit mis en œuvre immédiatement ".

Deuxièmement, ceux qui commentent des exactions dans le domaine des droits de l’homme, qui font obstacle au processus de paix, doivent savoir que le Conseil de Sécurité prendra des mesures s’ils continuent à mettre des obstacles au processus de Linas Marcoussis.

C’est une victoire diplomatique pour vous ce soir ?

Vous savez, cela ne se pose pas en termes de victoire diplomatique. Ce qui est important, c’est l’application des accords de Linas-Marcoussis. Ce qui est important, c’est que ce pays, la Côte d’Ivoire, auquel la France est tellement attaché, pays auquel nous sommes liés par l’histoire, pays qui a été présidé par le président Houphouët Boigny qui était si admiré et si proche de la France, ce pays que nous aimons, retrouve la paix. Que ce pays trouve la paix et le développement. Et la paix et le développement qu’est-ce ? C’est l’application des accords de Linas-Marcoussis. C’est cela que la communauté internationale recherche. Il n’est plus possible d’avoir ces blocages. Ce pays s’enfonce. Il faut que le pays retrouve par la voie de l’application des accords de Linas-Marcoussis et des élections en 2005, la voie de la prospérité.

Et qu’est ce que vous espérez que cela va avoir comme effet ? Le gouvernement ivoirien a un mois…

Oui, cela va avoir un effet, très probablement. Voilà des mois que tous ceux qui servent de facilitateurs nous disent que les engagements ne sont pas appliqués. Il y a des extrémistes des deux bords qui bloquent. Il faut que ces gens là sachent qu’il ne peuvent plus faire obstacle au processus. Ils devraient être sensibles à des mesures individuelles prises par le Conseil de Sécurité, qui ne prend pas facilement ce genre de mesure. Le Conseil de Sécurité a attendu des semaines, des mois ; il a écouté les Africains et il a décidé que désormais ces mesures, dont il avait parlé lorsqu’il avait été en Côte d’Ivoire au mois de juin, devaient être prises.

Vous pourrez faire respecter cet embargo sur les armes dans une région où les frontières sont assez poreuses ?

Il faudra le faire respecter. L’Union africaine, et je vous renvoie à son communiqué, non seulement a demandé dimanche que cet embargo soit décidé, mais a également demandé que la communauté internationale veille à son application. Et nous allons ici, au Conseil de Sécurité, nous réunir dans les prochains jours pour prendre des dispositions en vue de son application.

Il paraît que le gouvernement a déjà acheté deux Sukhoi. Est-ce vrai ?

Aujourd’hui, le Conseil de Sécurité a décidé de l’embargo sur les armes. Cette mesure s’applique à tous les pays./.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU