Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

21 mai 2012 - Côte d’Ivoire - Audience du Conseil de sécurité avec S.E.M. Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire

Remarques à la presse de M. Gérard Araud, représentant permanent de la France auprès des Nations unies, au nom des membres du Conseil de sécurité

Abidjan, le 21 mai 2012


Cette visite du Conseil de sécurité est une manière à la fois d’exprimer notre amitié et notre soutien à la Côte d’Ivoire.

Notre amitié pour le peuple ivoirien qui a connu une longue crise qui s’est terminée un an presque jour pour jour avec des milliers de victimes.

C’est aussi une expression de soutien aux autorités ivoiriennes sous la direction du Président Ouattara, qui s’est engagé dans la reconstruction : la reconstruction physique, mais aussi la reconstruction morale de la Côte d’Ivoire.

Ce sont les sujets que les membres du Conseil de sécurité ont soulevé devant le Premier ministre, les ministres et aussi devant le Président : la justice pour les nombreuses victimes mais aussi la réconciliation nationale, qui est indispensable, la réforme du secteur de sécurité par la création d’une armée, d’une police et d’une gendarmerie démocratiques sous les ordres des autorités démocratiques mais aussi par la démobilisation, de tous les miliciens qui portent encore des armes. C’est donc tout un travail de long terme.

Nous sommes ici pour demander aux autorités ivoiriennes ce qu’elles attendent de nous, pour les mois qui viennent, les années qui viennent, puisque évidemment nous entrons dans une période de transition ou la présence des Nations unies va progressivement devoir changer de forme, passant d’une présence essentiellement militaire à une présence qui s’exprimera dans des domaines comme la sécurité, la justice, le développement. C’est donc du partenariat entre les Nations unies et les autorités ivoiriennes dont il s’agit.

Nous restons aux côtés des autorités ivoiriennes et nous voulons avec elles décider sous quelle forme et pour quelle durée cette présence se manifestera. En tout état de cause, je crois que tous les membres du Conseil de sécurité expriment leur admiration pour ce qui a été fait.

Voici ce que nous pouvons dire : admiration pour les Ivoiriens et pour le gouvernement, les autorités ivoiriennes pour la manière dont elles réussissent avec courage et dignité à sortir d’une crise sanglante.

Pour en savoir plus sur la Côte d’Ivoire et l’ONU



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU