Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

29 août 2013 - République démocratique du Congo / M23 - Remarques à la presse de M. Alexis Lamek, Représentant permanent adjoint de la France auprès des Nations Unies, Chargé d’affaires a.i.

(En français et en anglais)

Bonjour à tous,

La France a demandé aujourd’hui que la situation à l’Est de la République démocratique du Congo soit évoquée en urgence au Conseil de Sécurité.

Le Sous-secrétaire général aux opérations de maintien de la paix, M. Edmond Mulet, vient de présenter aux membres du Conseil de Sécurité un point sur la situation sur le terrain.

Comme vous le savez, les combats ont repris depuis plusieurs jours entre l’armée régulière congolaise et le Mouvement rebelle du M23 au Nord de Goma. Après plusieurs jours de bombardements, et du fait du M23, les combats se poursuivent aujourd’hui.

M. Mulet a confirmé à l’instant que le M23 avait tiré de façon répétée et délibérée sur les civils de Goma et sur la MONUSCO, y compris sur une ambulance de la MONUSCO. Plusieurs civils sont morts en raison de ces attaques indiscriminées du M23.

M. Mulet a également souligné que le M23 tirait sur le territoire rwandais, à partir de positions qu’ils tiennent sur le territoire de la RDC. A la suite des questions que nous avons posées, M. Mulet a précisé que les seuls tirs observés qui sont effectués en direction du territoire rwandais, dans la région de Goma, viennent de positions tenues par le M23.

Comme son mandat de protection des civils l’exige, la MONUSCO intervient depuis plusieurs jours en appui de l’armée congolaise pour faire cesser les attaques du M23.

Plusieurs soldats de la MONUSCO ont été blessés dans les combats avec le M23. Un casque bleu tanzanien a été tué hier. Nous exprimons toutes nos condoléances à la famille de ce casque bleu qui est mort au service de la paix et qui avait été déployé à la demande du Conseil de sécurité. La France exprime également ses condoléances aux autorités de Tanzanie.

Les attaques du M23 contre les civils et contre la MONUSCO sont inacceptables. Le M23 martyrise les civils de la région, il entretient un climat de violence permanent.

La France condamne avec la plus grande fermeté les actions du M23 et nous appelons au désarmement et à la dissolution de ce groupe rebelle ainsi que de tous les groupes armés sévissant en République démocratique du Congo conformément aux résolutions 2076 et 2098 du Conseil de sécurité.

Ceux qui ont commis des violations des droits de l’homme et du droit international devront répondre de leurs actes.

Dans cette nouvelle crise, la France veut rappeler tout son soutien à l’action de la MONUSCO et du Représentant spécial du Secrétaire général, M. Kobler.

La France appelle par ailleurs tous les pays de la région à la responsabilité et à la retenue afin d’éviter une escalade militaire dont les conséquences seraient très graves. Nous les appelons à la mise en œuvre de bonne foi des engagements pris dans l’ « accord-cadre » d’Addis-Abeba. L’espoir qu’ont suscité les avancées récentes ne doit pas être déçu. C’est le travail de l’Envoyée spéciale du Secrétaire général, Mme Mary Robinson, que d’appuyer la mise en œuvre de l’« Accord Cadre ». Nous lui apportons notre soutien.

Je vous remercie.

***


Q & A

Q : The Council recalls that it is a war crime to attack people engaged in peacekeeping as long as they are entitled to the protection of civilians under the law of international combat. If for example intervention brigade is flying attack helicopter and attacks M23, are they protecting civilians from combat or have they made themselves party to the conflict… and do you see a problem with the UN being party to the conflict ?

The Security Council has indeed released today a press statement which expresses the condemnation by Security council of the current attacks and of course renews his support to MONUSCO, which is implementing its mandate. The mandate of MONUSCO is to ensure the protection of civilians. At the request of African countries, the Security Council decided to create an intervention brigade, allowing MONUSCO to enforce its mandate. This is what is currently taking place, in order to make sure that the shelling of civilian population stops in the city of Goma, in IDP camps. MONUSCO is enforcing its mandate through its different components. MONUSCO is implementing its mandate, the mandate that the Security Council has decided to create. MONUSCO is implementing its mandate and the Security Council supports MONUSCO fully.

Q. Rwanda has accused the Congolese army of shelling into its territory. There is a reference to this but the press statement is not accusing anyone. But Mr. Mulet has told the Council that MONUSCO witnessed the M23 firing into Rwanda : would this be not a concern and should the UN do something about it ?

At this moment MONUSCO is actually trying to make sure that M23 stops shelling and firing mortar against the civilian population. M23 has indeed shelled Goma and also, as you said the Rwandan territory. You are right, M. Mulet explained to us this morning that MONUSCO witnessed shelling from M23 positions, that is shelling coming from the M23 towards Rwandan territory. I would like to make it even more precise, Mr. Mulet explained that actually the only act of shelling witnessed by MONUSCO towards the Rwandan territory in vicinity of Goma was coming from M23.

Making sure that M23 stops doing these crimes is actually what MONUSCO is doing and this is also an action that the Security Council strongly supports.

Q. Do you believe that the government of the DRC should continue to negotiate with the M23 or are those talks over and now it is just about eliminating this group ?

There is a framework for the talks : because the solution can be, must be indeed political. There is a framework for that ; this is the Framework Agreement of Addis Ababa. All the parties of the crisis and all the parties of the region have renewed their commitment to implement this agreement just a few weeks ago, at the end of July, under the American presidency of the Security Council and of course all these parties have to stick to their commitments.

En savoir plus sur la République démocratique du Congo.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU