Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

22 novembre 2011 - Assemblée générale
Situation des droits de l’Homme en République arabe syrienne - Motion d’ajournement des débats - Explication de position de M. Gérard Araud, représentant permanent de la France auprès des Nations unies

M. le Président,

Une délégation a demandé l’ajournement des débats sur la résolution relative à la situation des droits de l’Homme en République arabe syrienne. Par cette demande, on cherche à empêcher l’examen légitime, par l’Assemblée générale, d’une situation urgente et qui touche l’ensemble de la communauté internationale.

La résolution présentée devant vous est une initiative ponctuelle - conçue pour répondre aux événements critiques se déroulant en Syrie. C’est également un moyen, pour l’Assemblée générale, d’apporter son soutien aux efforts de la Ligue Arabe visant à mettre fin aux violences dans le pays.

En tant qu’organe universelle, l’Assemblée générale ne peut rester silencieuse sur les graves violations des droits de l’Homme commises par le régime syrien et doit prendre ses responsabilités. Empêcher l’examen de cette question importante enverrait un mauvais signal aux dirigeants syriens mais également à la Ligue Arabe.

M. le Président,

L’utilisation de motions d’ajournement des débats contre des résolutions en 3ème Commission n’est pas une pratique nouvelle. Toutefois, nous espérions qu’une telle motion ne serait pas demandée contre une résolution soutenue par plusieurs pays de la région et visant à soutenir les efforts de ces pays pour mettre fin aux violations des droits de l’Homme en Syrie.


Par conséquent, la France votera contre cette motion d’ajournement des débats et encourage vivement toutes les délégations à faire de même, afin de rejeter cette tentative de mettre fin au débat sur une question aussi cruciale.

Je vous remercie.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU