Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

14 octobre 1998 - Activités opérationnelles de développement, "Plan-cadre des Nations Unies pour l’aide au développement" : Intervention de M. Tomasi, représentant de la France auprès des Nations unies

(Résumé)

92. M. TOMASI estime qu’il faut aborder avant tout la question des coûts du processus de plans-cadres d’aide et du système de coordonnateurs résidents. Il est compréhensible que ce processus exige du temps et du travail, mais ses coûts sont imputables à la dispersion qui existe dans le système. Chaque fonds, programme ou organisme ayant élaboré ses propres méthodes de programmation et ses propres projets, la tâche de coordination exige un effort considérable. Il faut aussi réaliser une analyse coûts-avantages, en espérant que les plans-cadres permettront d’obtenir toujours plus de résultats à moindre coût.

93. Pour la majorité des 18 pays qui participent à la phase expérimentale, un document a été élaboré qui a sans doute été analysé par le Groupe des Nations Unies pour le développement. La délégation française souhaiterait savoir si des objectifs communs ont été déduits de cette analyse, de même que des priorités claires et une répartition générale des tâches, de façon à pouvoir établir les bases d’une programmation conjointe.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU