Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

20 octobre 2008 - Point 61 - Questions autochtones - Déclaration prononcée au nom de l’Union européenne

63ème ASSEMBLEE GENERALE

Monsieur le Président,

J’ai l’honneur de parler au nom de l’Union européenne.

La Turquie, la Croatie, l’ancienne République yougoslave de Macédoine*, pays candidats, l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro et la Serbie, pays du processus de stabilisation et d’association et candidats potentiels, le Liechtenstein, membre de l’AELE et de l’Espace économique européen, ainsi que l’Ukraine et l’Arménie se rallient à la présente déclaration.

A l’heure où nous célébrons le 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, de nombreux peuples autochtones sont encore trop souvent marginalisés, victimes de discriminations, voire de violences, exposés au changement climatique et à la crise alimentaire, et en proie à la pauvreté. Face à cette injustice, la communauté internationale a décidé d’accorder une attention particulière à la situation des droits des peuples autochtones, et a en conséquence mis en place des initiatives telles les décennies internationales des populations autochtones, et adopté des instruments internationaux consacrés spécifiquement à ces peuples et en adoptant des instruments internationaux consacrés spécifiquement à ces peuples.

A cet égard, l’adoption par l’Assemblée générale des Nations unies, le 13 septembre 2007, de la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones constitue l’aboutissement de plus de vingt ans de dialogue entre les Etats et les représentants des peuples autochtones. Ce document historique constitue une avancée substantielle dans la protection des droits des peuples autochtones, qui ont longtemps été ignorés et violés. Cette déclaration donne également aux acteurs de la communauté internationale un cadre précis pour la conception et l’application de politiques de développement des peuples autochtones. L’Union européenne réaffirme donc son soutien à cette déclaration qui, bien que n’ayant pas de valeur juridique contraignante, énonce des droits applicables à tous les autochtones.

Les Nations unies et en particulier le Conseil des droits de l’Homme et le Haut commissariat aux droits de l’Homme ont tout leur rôle à jouer dans la mise en œuvre de cette déclaration. A ce propos, l’Union européenne souhaite féliciter le Professeur S. James Anaya pour sa récente nomination en tant que Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’Homme et les libertés fondamentales des populations autochtones, et elle réaffirme son soutien au travail du Rapporteur spécial.

Par ailleurs, la participation des peuples autochtones aux débats sur la mise en œuvre des instruments qui les concernent est essentielle pour une meilleure prise en compte de leur situation. C’est dans cet esprit qu’a été créée en 2000 l’Instance permanente sur les questions autochtones. Ce forum joue un rôle fondamental de plate-forme de discussion en faveur des peuples autochtones en proposant notamment des solutions aux défis auxquels les personnes appartenant à des peuples autochtones sont confrontées. Aujourd’hui, l’Union européenne se félicite de la mise en place par le Conseil des droits de l’Homme d’un mécanisme d’experts dont la première session s’est tenue ce mois-ci. Ce mécanisme auquel les représentants des peuples autochtones sont largement associés est un instrument novateur qui vient utilement compléter l’action de l’Instance permanente et du Rapporteur Spécial en faveur de la promotion et la protection des droits des peuples autochtones. Monsieur le Président,

L’Union européenne s’engage et appelle la communauté internationale à prendre toutes les mesures nécessaires pour respecter, protéger et promouvoir les droits des autochtones, afin qu’en ce 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, la notion d’universalité des droits de l’Homme prenne tout son sens.

Je vous remercie.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU