Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

24 mars 2009 - Réforme du Conseil de Sécurité - Représentation régionale : Intervention à l’Assemblée générale de M. Jean-Maurice Ripert, Représentant permanent de la France auprès des Nations unies

Monsieur le Président,

Je vous remercie d’avoir organisé cette nouvelle réunion de nos négociations sur la réforme du Conseil de Sécurité. Votre lettre du 20 mars sur la question de la représentation régionale rappelle utilement les termes des discussions déjà intervenues sur ce sujet.

S’agissant de la France, je souhaiterais préciser les éléments essentiels suivants :

- La France soutient un élargissement du Conseil dans les deux catégories de membres, permanents et non permanents.

- Etre membre du Conseil de Sécurité est une responsabilité particulière devant la communauté internationale. A cet égard, la Charte des Nations Unies met l’accent, en premier lieu, sur l’importance de tenir compte de la contribution des Etats au maintien de la paix et de la sécurité internationale et aux autres fins de l’Organisation.

- C’est au regard de ce critère que nous soutenons l’accession à un siège de membre permanent de l’Allemagne, du Brésil, de l’Inde et du Japon.

- Nous appuyons également une présence plus importante des pays africains au Conseil de Sécurité, notamment parmi les membres permanents. Se pose également la question de la présence d’un pays arabe au rang des membres permanents du Conseil de Sécurité.

- Nous rappelons notre soutien à l’option d’une réforme intérimaire, comme le Président de la République l’a proposé avec le Premier ministre britannique, le 27 mars 2008, afin de permettre d’aboutir plus sûrement à une réforme du Conseil de Sécurité.

Je vous remercie ./.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU