Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

31 Mars 2010 - Conférence des donateurs pour Haïti : Conférence de presse des co-présidents : Intervention de M. Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères et européennes

Parfois on peut être fier d’appartenir à la communauté internationale. On se demande aussitôt pourquoi c’est toujours devant une catastrophe que l’on réagit si bien. Alfred de Musset a dit " Rien ne nous rend aussi grand qu’une grande douleur, les chants désespérés sont les chants les plus beaux, et j’en sais d’immortels qui sont de purs sanglots ".

Pourquoi s’unir toujours après une catastrophe, c’est la question que je me pose. Je crois que nous avons tous sentis le 12 janvier que nous étions Haïtiens, nous tous. Aujourd’hui, nous continuons d’être Haïtiens, ce qui a changé c’est le paradigme du développement. Bravo d’avoir changé aussi cela, qu’on ne s’en contente pas : nous avons tous été des travailleurs humanitaires en Haïti. Ce qui vient de changer c’est que les Haïtiens ont décidé de prendre leur sort en charge.

Merci Monsieur le Président, Merci Monsieur le Secrétaire général, Merci à tous,

Ce fut un travail collectif et nous avons aimé le faire ensemble.

Merci, Monsieur le premier ministre.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU