Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

4 mars 2004 - Comité contre-terrorisme : Intervention de M. Jean-Marc de la Sablière, représentant permanent de la France auprès des Nations unies

Ma délégation s’associe pleinement à l’intervention que va prononcer l’Ambassadeur d’Irlande au nom de l’Union Européenne.

Elle remercie l’Ambassadeur Inocencio Arias pour le rapport particulièrement important qu’il vient de nous présenter, en sa qualité de Président du Comité, en particulier sur la question de la " revitalisation " du Comité du contre-terrorisme.

Mon pays accorde un intérêt majeur aux travaux du Comité. Il considère que, depuis sa création il y a un peu plus de deux ans, le Comité du contre-terrorisme joue un rôle central, légitimement reconnu par tous, pour veiller à la bonne application de la résolution 1373 (2001) de notre Conseil.

A la lumière de cette expérience, force est néanmoins de reconnaître que ce rôle doit être renforcé si nous voulons permettre au Comité de mieux remplir la tâche qui lui est confiée. Tel est d’ailleurs l’objet du rapport du Comité du contre-terrorisme du 19 février sur sa " revitalisation " auquel ma délégation apporte son plein appui.

Il est, en effet, indispensable d’accroître, quantitativement et qualitativement, les moyens du Comité, au premier chef en matière d’expertise et de logistique. Il en va de l’efficacité même des efforts de la Communauté internationale dans sa lutte contre le terrorisme.

Il importe, aux yeux de ma délégation, que le Comité soit désormais davantage en mesure d’évaluer, dans la pratique, la réalité et l’effectivité des mesures prises par les Etats, conformément à la résolution 1373, pour combattre le terrorisme. Il ne peut plus se contenter, à présent, du seul examen, depuis New York, des rapports nationaux présentés par les Etats, si indispensables soient-ils.

Parallèlement, le Comité doit être mieux en mesure d’apprécier les réels besoins des Etats en matière d’assistance technique. L’assistance technique est le complément indispensable à l’action normative de la communauté internationale. C’est dans cet esprit que travaille le Groupe d’action contre le terrorisme du G8, qui coordonne, en étroite concertation avec le Comité du contre-terrorisme, la fourniture d’assistance technique en fonction des besoins exprimés par les Etats.

Ma délégation attache beaucoup d’importance à la proposition de visites sur place, avec l’accord bien entendu des Etats intéressés, pour intensifier le dialogue avec les Etats.

Le Comité doit aussi pouvoir assurer plus efficacement son rôle de coordination et de coopération avec les institutions et organisations régionales ou internationales, de façon à maximiser tous nos efforts en vue de l’éradication du fléau du terrorisme.

A ce titre, les missions sur place des experts du Comité du contre-terrorisme pourraient par exemple utilement associer, en fonction des besoins, des experts d’autres institutions ou organisations régionales et internationales concernées. Je pense, notamment, aux experts de la Branche de prévention du terrorisme de l’Office de Vienne des Nations Unies contre la drogue et le crime qui réalisent déjà un travail remarquable pour aider les Etats à devenir Parties aux douze instruments internationaux de lutte contre le terrorisme et à se doter de législations nationales pour pouvoir les appliquer.

La lutte contre le terrorisme revêt, plus que jamais, et les récents événements intervenus dans diverses parties du monde le démontrent aisément, un effort accru de la Communauté internationale. Il importe en conséquence de doter le Comité du contre-terrorisme des moyens adéquats pour lui permettre de remplir le mandat qui lui a été confié par le Conseil de sécurité, dans le plein respect bien entendu des dispositions de la Charte.

Ma délégation oeuvrera donc activement pour que la revitalisation du Comité du contre-terrorisme se traduise dans les faits par l’adoption prochaine d’une résolution de notre Conseil./.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU