Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

5 octobre 2003 - Proche-Orient : Intervention de M. Jean-Marc de La Sablière, représentant permanent de la France auprès des Nations unies

Nous exprimons notre extrême préoccupation face à la détérioration de la situation et au danger sérieux d’escalade de la tension.

Nous condamnons la violence d’où qu’elle vienne : la violence n’est ni acceptable ni, d’ailleurs, politiquement efficace. Elle tue des innocents, obscurcit l’horizon politique et ne peut qu’aggraver la crise.

L’opération israélienne qui a visé, ce dimanche 5 octobre, un objectif à proximité de Damas est une affaire grave. Elle constitue une violation inacceptable du droit international et des règles de souveraineté. Dans un Moyen Orient fragilisé par les crises il est de la responsabilité de tous, en particulier des Etats de la région, de ne pas ajouter à l’instabilité et à la tension.

Le terrorisme, tous les actes de terrorisme sont toujours injustifiables et condamnables. Cela dit, la lutte contre le terrorisme, dans laquelle la France est résolument engagée, doit s’exercer dans le respect du droit international. C’est essentiel.

La situation au Proche Orient, je le souligne à nouveau, est très préoccupante.

Dans ces conditions difficiles, nous lançons un appel à la retenue à l’ensemble des parties, en particulier les israéliens, palestiniens et syriens, afin que la raison l’emporte sur les risques d’escalade.

Il ne peut y avoir de sécurité durable sans paix. La paix ne peut advenir que par la négociation, pas par la force des armes. Il est primordial de préserver les chances d’un règlement global, juste et durable, conformément aux résolutions pertinentes de notre Conseil. Il est essentiel de préserver ses chances à la feuille de route, dont je rappelle qu’elle prend en compte également les volets syrien et libanais./.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU