Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

14 novembre 2008 - Débat sur la MANUI et la FMN - Intervention prononcée par S. E. M. Jean-Maurice Ripert

CONSEIL de SECURITE
Intervention prononcée par S. E. M. Jean-Maurice Ripert Ambassadeur, Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies

New York, le 14 novembre 2008

J’ai l’honneur de m’exprimer également au nom de l’Union européenne. La Turquie, la Croatie* et l’ancienne République yougoslave de Macédoine*, pays candidats, l’Albanie et le Monténégro, pays du processus de stabilisation et d’association et candidats potentiels, ainsi que l’Ukraine, la République de Moldavie et l’Arménie se rallient à la présente déclaration.

Je voudrais, en premier lieu, remercier le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies, M. Staffan de Mistura, pour son exposé.

Monsieur le président,

L’Union européenne appelle de ses vœux un Irak sûr, stable, démocratique, prospère et unifié, respectueux des droits de l’homme, et elle est attachée à l’indépendance, à la souveraineté, à l’unité et à l’intégrité territoriale de l’Irak. L’Union européenne salue tant les progrès accomplis dans l’amélioration de la situation sécuritaire que les étapes franchies vers la réconciliation nationale, avec l’adoption de la loi sur les élections provinciales dont la tenue est essentielle au renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit. L’Union européenne prend note de l’adoption d’un amendement à cette loi, qui précise les conditions de représentation des personnes appartenant à des minorités. Nous espérons que les élections se tiendront, comme prévu, début 2009. Comme indiqué par le Secrétaire général des Nations unies dans ses rapports, le défi prioritaire à relever est celui du processus de réconciliation nationale et de révision constitutionnelle.

Nous avons tous, au sein de la communauté internationale, un rôle important à jouer pour aider les Irakiens :

- L’Union européenne approuve le rôle central joué par la MANUI et se félicite des progrès accomplis dans la mise en œuvre des résolutions 1770 et 1830 du Conseil de sécurité des Nations unies. L’Union européenne encourage la poursuite d’une coopération étroite entre la MANUI et les autorités irakiennes. A cet égard, l’Union européenne souhaite que la MANUI poursuive son travail de conseil et d’appui au gouvernement irakien pour la conduite des réformes politiques, qui constituent, comme indiqué précédemment le défi majeur.

L’Union européenne reste préoccupée par la situation des droits de l’homme et en particulier par la situation des femmes, des enfants et des personnes appartenant à des minorités ethniques et religieuses et salue l’engagement pris par le gouvernement irakien d’agir dans ce domaine. A cet égard, elle soutient l’action de la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Irak (MANUI) et rappelle la nécessité d’accorder une protection particulière à tous les groupes vulnérables.

L’Union européenne salue le travail des Nations Unies concernant la situation humanitaire en Irak. L’Union européenne se déclare préoccupée par la situation des Iraquiens déplacés en Iraq et des réfugies iraquiens dans les pays voisins, en particulier en Jordanie et en Syrie. Nous rappelons que le gouvernement iraquien et la communauté internationale ont l’obligation de protéger et d’aider les Iraquiens déplacés en Iraq et dans les pays voisins en répondant à leurs besoins immédiats et prévisibles et en garantissant leur sécurité. Nous encourageons le gouvernement iraquien à utiliser ses ressources pour aider les pays voisins a faire face a la charge supplémentaire de réfugiés.

Enfin, l’Union européenne souligne l’importance qu’elle attache, quelles que soient les décisions qui seront prises s’agissant du mandat de la Force multinationale, au maintien d’un niveau de sécurité adéquat permettant, comme le demande le Secrétaire général, le bon fonctionnement des Nations unies en Irak.

- L’Union européenne note ainsi avec satisfaction que plusieurs voisins et partenaires de la région ont honoré les engagements pris dans le communiqué final de la conférence des pays voisins de l’Irak à Koweït en avril 2008 et ont renforcé leur représentation à Bagdad. Une action constructive des voisins et partenaires de l’Irak dans la région reste essentielle à la paix et la stabilité. Il encourage tous les voisins et partenaires à faire de même. L’Union européenne continue à soutenir le processus engagé par les pays voisins de l’Irak et est prête à participer à une prochaine conférence ministérielle élargie.

- L’Union européenne souhaite participer activement aux efforts pour renforcer la stabilisation de l’Irak. Je tiens notamment à souligner l’importance de notre engagement renouvelé s’agissant de la question de l’Etat de droit par le biais de l’assistance communautaire, de la mission PESD et des programmes des Etats membres. A cet égard, les Etats membres de l’Union européenne sont convenus, lors du Conseil affaires générales tenu le 10 novembre dernier, de proroger le mandat de la mission intégrée "Etat de droit" pour l’Irak, EUJUST LEX, à compter de juin 2009. Ceci permettra à la mission de mener, progressivement et de manière expérimentale, là où les conditions de sécurité le permettraient, des activités pilotes dans le domaine de l’Etat de droit sur le territoire irakien.

L’Union européenne se félicite également des progrès importants accomplis dans les négociations relatives à l’accord de commerce et de coopération et se déclare déterminé à conclure les négociations le plus rapidement possible. Ce résultat permettra d’établir pour la première fois des relations contractuelles entre l’Union européenne et l’Irak et de s’engager dans un dialogue politique structuré et régulier, à la fois au niveau technique et politique.

L’Union européenne reste enfin engagée à développer son partenariat avec l’Irak en conformité avec les principes du Pacte international pour l’Irak. Elle se félicite de la tenue en mai dernier à Stockholm de la première Conférence annuelle de suivi du Compact. Elle encourage les progrès dans sa mise en oeuvre et invite toutes les parties à honorer les engagements qu’elles ont pris à cette occasion.

Je vous remercie.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU