Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

17 juin 2011 - Conseil de sécurité - Lutte contre le terrorisme - Intervention de M. Gérard Araud, représentant permanent de la France auprès des Nations unies

Je remercie la délégation américaine pour ses efforts, qui nous permettent aujourd’hui d’adopter deux résolutions importantes que mon pays est heureux de co-parrainer.

Avec cette réforme ambitieuse du régime de sanctions établi par la R. 1267, nous avons atteint notre objectif : améliorer l’efficacité du régime de sanctions des Nations Unies en tant qu’outil de lutte contre le terrorisme et renforcer sa légitimité.

La création de deux régimes de sanctions séparés permet d’adapter nos outils à une menace en évolution constante depuis 10 ans et qui continuera d’évoluer après la mort d’Oussama Ben Laden. Les liens entre Al Qaïda et les Taliban n’ont pas disparu, mais ne sont plus les mêmes qu’en 1999. Nous devions en tirer les conséquences.


En incitant les Taliban à rejoindre le processus de réconciliation inter-afghane, le nouveau régime de sanctions contribuera aux efforts que le gouvernement afghan, avec le soutien de communauté internationale, déploie pour parvenir à une solution politique au conflit en Afghanistan.

Les améliorations et garanties apportées au régime de sanctions contre Al Qaïda nous permettent de répondre aux critiques qui lui ont été adressées, notamment par le pouvoir judiciaire, en Europe et ailleurs. Le renforcement des pouvoirs du Médiateur, plus de transparence et plus de souplesse pour décider d’éventuelles radiations créent les conditions d’une procédure plus équitable.

Notre détermination à combattre le terrorisme reste entière. Nous avons, avec ces deux régimes, un outil à la mesure de nos ambitions et adapté à l’état actuel de la menace terroriste.

Je vous remercie./.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU