Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

24 février 2014 - Conseil de sécurité - OSCE - Intervention de M. Gérard Araud, représentant permanent de la France auprès des Nations unies

Je salue la présence de M. Didier Burkhalter, Président de la Confédération suisse et félicite son pays pour son accession à la présidence de l’OSCE en 2014.

Les Nations Unies comme l’OSCE ont un objectif commun, l’une au niveau global, l’autre au niveau régional : renforcer les liens et le dialogue entre les Etats, pour ainsi mieux assurer leur sécurité. A cet égard, je salue la proposition de médiation en Ukraine faite par la présidence suisse de l’OSCE. Tous les efforts doivent être entrepris en vue d’une sortie de crise pacifique qui respecte les vœux du peuple ukrainien et les intérêts légitimes de tous les acteurs.

Après les violences qui ont endeuillé l’Ukraine au cours des derniers jours, nous devons accompagner les transformations qui ont eu lieu dans ce pays. Des institutions sont en train de se mettre en place. Bientôt un nouveau gouvernement devra organiser les élections dans les meilleurs délais. La France et l’Union européenne poursuivront leurs efforts pour favoriser les réformes démocratiques et la modernisation de l’Ukraine dans le respect de l’unité, de l’intégrité et de l’indépendance de ce pays. L’OSCE aura tout son rôle à jouer, ne serait-ce que parce qu’elle réunit tous les Etats concernés par la crise et se trouve donc dans une position unique pour surmonter les préoccupations géopolitiques des uns et des autres. Il ne faut pas recréer une ligne de fracture artificielle en Europe dont l’Ukraine souffrirait en perdant son rôle de pont au cœur de notre continent. Madame la Présidente, je reviendrai sur trois points de la coopération entre les Nations-Unies et l’OSCE.

De l’Asie centrale à la Bosnie en passant par la Géorgie et le Kosovo, l’OSCE et l’ONU ont démontré leur capacité à travailler en bonne entente.

Cette complémentarité tient premièrement à l’engagement de l’OSCE sur le terrain. En effet, l’OSCE, à travers ses missions de terrain, est présente dans le Caucase, en Asie centrale et dans les Balkans, souvent aux côtés de l’ONU. Dans le Caucase, l’OSCE travaille à la promotion du dialogue et la restauration de la confiance. La présidence suisse en a d’ailleurs fait d’ailleurs une de ses priorités. La France est particulièrement engagée, au titre de la co-présidence du Groupe de Minsk, avec les Etats-Unis et la Fédération de Russie, à aider l’Arménie et l’Azerbaïdjan à trouver un règlement pacifique du conflit du Haut-Karabagh. La reprise du dialogue de haut niveau entre les deux présidents laisse espérer des avancées dans le processus de paix.

Sur la Géorgie, la France apporte son soutien aux discussions de Genève et au rôle joué par l’OSCE, aux côtés de l’Union européenne et des Nations Unies, et réaffirme son soutien à l’intégrité territoriale du pays. Nous saluons la disponibilité exprimée par la présidence suisse de l’OSCE à relancer une discussion sur la présence de l’Organisation en Géorgie à condition que les parties fassent preuve de flexibilité et de créativité en ce qui concerne l’organisation institutionnelle de la présence de l’OSCE.

En Asie centrale, l’OSCE contribue activement à la stabilisation régionale. Elle coopère également avec l’ONUDC dans la lutte contre les menaces transversales, exemple de coopération réussie avec les Nations Unies. L’OSCE aura aussi un rôle à jouer dans l’observation de l’élection présidentielle afghane prévue au printemps.

Dans les Balkans, l’OSCE, en collaboration avec la MINUK, a permis aux électeurs du Kosovo de participer pacifiquement aux scrutins municipaux de novembre 2013. L’OSCE s’est acquittée de cette tâche avec professionnalisme, grâce là encore à sa présence substantielle sur le terrain. Elle sera de nouveau sollicitée en 2014 pour faciliter l’organisation des nombreux scrutins qui se dérouleront tant au Kosovo qu’en Serbie et en Bosnie.

Deuxièmement, les réflexions de fond engagées dans le cadre de l’OSCE contribuent au progrès global de la sécurité. Nous saluons la volonté de la présidence suisse de moderniser le document de Vienne de 2011 relatif aux mesures de confiance et de renforcement de la sécurité. De même, nous soutenons son intention d’encourager la mise en œuvre du code de conduite relatif aux aspects politico-militaires, code important pour assurer le contrôle démocratique des forces armées et de sécurité.

Par ailleurs, nous nous réjouissons de la volonté de la Suisse d’organiser plusieurs séminaires consacrés à la lutte contre les menaces transnationales et destinés à favoriser la coopération entre les polices.

Enfin, nous souscrivons à la priorité d’encourager la mise en œuvre des engagements contractés par les Etats participants depuis 40 ans en matière de droits de l’Homme. Nous attachons, à cet égard, une importance particulière à la liberté d’expression et à la liberté des médias.

Enfin, c’est un fait que l’OSCE couvre un vaste espace, « de Vancouver à Vladivostok », de partage de valeurs communes, un espace marqué par la conviction que la sécurité de l’espace euro-Atlantique et euro-asiatique va de pair avec la promotion des droits de l’Homme, de la démocratie et de l’Etat de droit. Ces valeurs sont également au cœur du projet des Nations Unies.

La France soutient donc le dialogue lancé au Conseil ministériel de Dublin sur l’avenir politique de l’OSCE dans le cadre du processus « Helsinki + 40 ». Ces réformes permettront à cette organisation de rester un partenaire moderne et efficace auprès des Nations Unies. Enfin, la France souscrit à la volonté de la présidence de renforcer les capacités de médiation de l’Organisation, gage de son engagement pérenne aux côtés des Nations Unies dans la recherche de solutions durables aux conflits.

Je conclurai en adressant une nouvelle fois à la Suisse, ainsi qu’à la Serbie qui lui succèdera et avec qui ces priorités ont été définies, tous les vœux de succès pendant sa présidence et l’assurer du soutien de la France.

Je vous remercie.

Pour en savoir plus sur l’ONU et la coopération avec les organisations régionales.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU