Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

26 février 2011- Conseil de sécurité - Libye - Intervention de M. Gérard Araud, Représentant permanent de la France auprès des Nations unies

Madame la Présidente,

Monsieur le Secrétaire général,


Devant ce Conseil, hier, le Représentant Permanent Libyen a lancé émouvant un appel à l’aide. La France se félicite que le Conseil y ait répondu aujourd’hui de manière unanime et forte.


Face à la poursuite de la répression brutale et sanglante et aux déclarations menaçantes de la direction libyenne, le Conseil de sécurité a réitéré son exigence d’un arrêt immédiat de l’usage de la force contre la population civile. Comme l’a dit la Haut-Commissaire aux droits de l’Homme et comme le rappelle la résolution, des crimes contre l’humanité pourraient être commis en Libye.


C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de saisir le Procureur de la CPI pour qu’il lance une enquête et que la Cour puisse juger les principaux responsables des violences. Aujourd’hui face aux atrocités dont nous sommes les témoins, l’impunité n’est plus une option. La CPI trouve ici une fois de plus une justification de son existence.


Nous avons aussi décidé d’imposer un embargo sur les armes, ces armes que le président Kadhafi a décidé de retourner contre sa propre population.


Nous avons enfin décidé sanctionner les individus qui sont à la tête d’un régime qui a décidé de commettre des atrocités.


Ce texte, adopté aujourd’hui à l’unanimité, rappelle la responsabilité de chaque Etat à protéger sa population et de la communauté internationale à intervenir lorsque les Etats manquent à leur devoir.


Nous espérons que les responsables du régime libyen écoutent ce message de la communauté internationale et se dissocient des violences inacceptables commises contre leur propre peuple, qui a droit à la démocratie, à la liberté et à la justice.


Madame la Présidente,

Monsieur le Secrétaire général,


Un vent de liberté s’est levé au sud de la Méditerranée. Le Conseil de sécurité se devait d’être au rendez-vous de l’Histoire aux côtés du peuple libyen.


C’est la signification historique du vote de ce soir ; un vote dont nous espérons qu’il ouvre, au-delà de la Libye, une nouvelle ère pour la communauté internationale.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU