Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

27 avril 2011 - Conseil de sécurité - Renouvellement de la MINURSO - Explication de vote : Intervention de M. Gérard Araud, représentant permanent de la France auprès des Nations unies

Monsieur le Président,

Ma délégation se réjouit que le Conseil de sécurité ait pu adopter à l’unanimité cette résolution qui souligne l’importance donnée par la communauté internationale à la résolution du conflit du Sahara Occidental.

Cette résolution adresse trois messages importants :

Elle rappelle le caractère prioritaire du processus politique. Nous saluons l’accélération des pourparlers officiels tenus sous les auspices de l’Envoyé personnel du Secrétaire Général et espérons que des négociations officielles pourront reprendre rapidement. Nous apportons notre soutien aux initiatives prises par Christopher Ross en ce sens. Mais il ne pourra rien faire sans l’engagement de toutes les parties qui doivent participer aux négociations, comme le rappelle la résolution que nous venons d’adopter. Les parties doivent faire preuve de réalisme et d’esprit de compromis, et s’abstenir de toute provocation.

Le règlement de cette question est une nécessité pour la population du Sahara Occidental, mais aussi pour la stabilité, la sécurité et l’intégration de la région du Maghreb. Rien ne doit nous faire dévier de cet objectif. A cet égard, le Maroc a présenté un plan d’autonomie sérieux et crédible qui constitue une bonne base de négociation.

Cette résolution adresse aussi un message de soutien clair aux réformes entreprises par le Maroc, notamment en matière de droits de l’Homme. Le Roi du Maroc, lors du discours historique prononcé le 9 mars, a lancé un mouvement de réformes que ce Conseil a tenu à encourager. Nous nous réjouissons que le Maroc ait non seulement décidé de mettre en place des mécanismes nationaux de droits de l’Homme, mais aussi de s’ouvrir aux 33 procédures spéciales du Conseil des droits de l’Homme. Le Conseil de sécurité a souhaité saluer et encourager ces nouvelles mesures marocaines substantielles, qui bénéficieront notamment à la population du Sahara Occidental.

Mais résolution rappelle aussi la situation de la population sahraouie des camps de Tindouf ne doit pas non plus être oubliée.

La résolution souligne enfin les progrès considérables réalisés en matière de mesures de confiance. L’accord pris par les parties et les Etats voisins de se réunir régulièrement avec le HCR pour réexaminer l’ensemble du programme de mesures de confiance. L’envoi la semaine dernière d’une équipe pour étudier la construction d’une route qui permettra l’accélération des visites familiales mais aussi l’organisation à venir d’un séminaire au Portugal entre sahraouis du Sahara occidental et des camps constituent des développements positifs. Tout doit être fait pour soulager leurs difficultés quotidiennes de la population sahraouie et nous saluons le rôle joué par le HCR à cet égard. Nous marquons notre appui à toutes les mesures qui seront prises par ailleurs, sur le plan politique et humanitaire, en accord avec les parties, pour favoriser la confiance mutuelle.

Je vous remercie.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU