Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

30 avril 2009 - Conseil de sécurité - Soudan - MINUS - Intervention de M. Jean-Maurice Ripert, représentant permanent de la France auprès des Nations unies

La France soutient pleinement l’action de la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS) et plus généralement, l’action du Secrétaire général et du système des Nations Unies dans ce pays. La France est fermement attachée à la mise en œuvre de l’Accord de paix global, que la MINUS a pour mandat d’accompagner. Cet accord a permis de mettre un terme à plusieurs décennies de conflit et de définir un cadre pour la paix, l’unité et le développement futur du Soudan.

Nous sommes également fermement attachés à la résolution pacifique de la crise du Darfour, qui a rendu nécessaire depuis plusieurs années la plus grande opération humanitaire au monde. Dans ce contexte, nous soutenons les trois volets de l’action du Secrétaire général pour répondre à la situation de crise créée par la décision du Gouvernement soudanais d’expulser de nombreuses organisations non gouvernementales, tel que cela est clairement décrit dans le rapport du Secrétaire général (S/2009/211) sur la Mission des Nations Unies au Soudan.

Nous continuons en particulier d’appeler le Gouvernement soudanais à revenir sur les fermetures ou sur les expulsions d’organisations non gouvernementales qui fournissaient jusqu’à récemment une part essentielle de l’assistance humanitaire à la population, en particulier dans les trois zones adjacentes et à rétablir un environnement favorable au travail des acteurs humanitaires. Nous relevons en effet, comme l’indique le Secrétaire général dans son rapport, que " ces expulsions et fermetures sont susceptibles de provoquer une crise humanitaire grave " (S/2009/211, par. 88).

La France est attachée à ce que le Conseil de sécurité et le système des Nations Unies continuent de suivre de très près cette situation sans en sous-estimer la gravité, en vue de mettre toutes les parties devant leurs responsabilités au titre du droit international humanitaire comme des engagements qu’elles ont pris, et de faire en sorte que l’aide humanitaire puisse effectivement parvenir aux populations qui en ont, aujourd’hui encore, un besoin vital.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU