Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

Contributions de la France aux budgets de l’ONU : fonds et programmes


Contrairement au budget régulier et à ceux des OMP, les fonds et programmes sont financés par des contributions volontaires. Celles-ci sont de deux types : les contributions aux ressources régulières des organisations et les contributions affectées qui visent un projet/une zone/une population/etc. spécifique. En 2010, environ 70% des contributions au développement à long terme était affecté.

Pour l’année 2010, les contributions aux budgets des fonds et programmes se sont élevées à environ 23 milliards de dollars. Les activités opérationnelles de développement des fonds et programmes sont de deux types : celles qui concernent l’aide humanitaire (32% en 2010) et celles en faveur du développement. Une même organisation peut être positionnée sur les deux thématiques, ainsi, les opérations d’urgence de l’UNICEF, qui représentent 26% de son activité totale, sont classées parmi les activités opérationnelles centrées sur l’aide humanitaire.

En 2010, la contribution de la France aux activités opérationnelles s’élève à 255 468 millions de dollars, dont 203,014 millions en faveur du développement à long terme, ce qui la place au 14e rang des contributeurs. Environ 70% de sa contribution activités de développement des Nations unies va aux ressources régulières.



Les fonds et programmes suivis par la Mission Française à New York sont le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l’UNICEF, le Fond des Nations Unies pour les populations (FNUAP), le Bureau des Nations unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS) et ONU Femmes.

Le PNUD conserve la priorité des contributions, avec 13,8 millions d’euros de contribution aux ressources régulières en 2013. La France a concentré ses contributions au PNUD sur les ressources régulières, et ce malgré un contexte budgétaire contraint. Les contributions aux ressources de base de l’UNICEF et du FNUAP s’élèvent respectivement à 3,4 millions et 400 000 euros en 2013. Concernant l’UNICEF, la contribution aux ressources régulières du comité national français s’élève à 40,55 millions de dollars en 2011, ce qui le place au 4e rang des comités nationaux. Les contributions affectées s’élèvent la même année à 41,27 millions de dollars.

Lors du sommet du G8 tenu à Muskoka (Canada) en juin 2010, la France s’est engagée à participer à l’initiative Muskoka de lutte contre la mortalité maternelle et infantile. La contribution de la France s’élève à 100 millions d’euros par an pour la période 2011-2015, soit un total de 500 millions d’euros. La moitié de cette contribution va aux agences onusiennes, dont l’UNICEF, le FNUAP et ONU Femmes, qui reçoivent respectivement 8,5 millions, 5 millions, et 1 million de dollars annuels en ressources affectées durant cette période.

L’évolution récente de la contribution française aux quatre principaux fonds et programmes suivis par la Mission française à New York et sa répartition entre ressources régulières et affectées est décrite par le graphique suivant :


(Avril 2013)

Liens utiles

- 31 mai 2012 - Rapport du Département des Affaires Économiques et Sociales des Nations unies sur le financement des activités opérationnelles (en anglais)

- Consulter le site internet des Nations unies dédié au budget pour tout savoir sur les contributions des États membres

- Comité national français de l’UNICEF



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU