Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

2 décembre 2010 - Côte d’Ivoire/Election - Déclaration à la presse par le président du Conseil de sécurité

Les membres du Conseil de sécurité ont entendu M. Y. J. Choi, Représentant spécial du Secrétaire général en Côte d’Ivoire, qui les a informés des opérations électorales dans ce pays.

Les membres du Conseil ont constaté avec satisfaction que le deuxième tour des élections présidentielles ivoiriennes avait eu lieu le 28 novembre 2010 avec une participation massive et pacifique. Ils ont pris note de l’appréciation du Représentant spécial selon laquelle le scrutin s’était déroulé dans un climat démocratique.

Les membres du Conseil ont rappelé aux responsables qu’il leur appartenait au premier chef de garantir le caractère pacifique du processus et les ont engagés à faire montre de retenue, à s’abstenir de toute ingérence dans les travaux de la Commission électorale indépendante, et à honorer leurs engagements de respecter les résultats, de recourir aux voies légales pour faire valoir leurs plaintes et de régler leurs différends par des moyens pacifiques. Ils ont par ailleurs exhorté les partisans des candidats à s’abstenir de tout acte de provocation ou recours à la violence pendant toute la durée du processus électoral.

Les membres du Conseil se sont félicités de l’annonce des résultats provisoires du deuxième tour des élections présidentielles par la Commission électorale indépendante, qui constitue une étape cruciale pour garantir la validité et l’intégrité des opérations électorales et, par conséquent, un élément important du processus de certification des résultats définitifs par le Représentant spécial.

Les membres du Conseil ont insisté sur le rôle décisif qu’avait joué l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) en aidant la Commission électorale indépendante à tenir des élections ouvertes, libres, justes et transparentes, et en concourant à la stabilité du pays, comme voulu par le Conseil dans sa résolution 1933 (2010).

Les membres du Conseil se sont félicités de la contribution du Facilitateur mandaté par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Président du Burkina Faso, Blaise Compaore.

Les membres du Conseil ont réaffirmé qu’ils étaient disposés à prendre les mesures qui s’imposaient à l’encontre de ceux qui chercheraient à entraver le processus électoral, notamment l’action de la Commission électorale indépendante, comme indiqué par le Conseil dans sa résolution 1946 (2010).

Les membres du Conseil ont déclaré qu’ils entendaient continuer à suivre attentivement la situation en Côte d’Ivoire, en particulier les conditions de sécurité sur le terrain et les efforts déployés pour mener les opérations électorales à bonne fin.



Pour en savoir plus, consultez notre fiche Côte d’Ivoire



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU