Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

2 juin 2010 - Sri Lanka - Déclaration du Porte-parole du ministère des Affaires étrangères et européennes



La création par les autorités de Colombo d’une " Commission sur les leçons du conflit et la réconciliation " est un pas positif que nous saluons.

La France attend maintenant que cette commission se mette au travail et examine toutes les allégations de crimes de guerre qui lui seront présentées, y compris par des organisations non-gouvernementales ou des instances internationales.

Dans le même temps, la France soutient depuis le début l’initiative du Secrétaire Général des Nations unies de s’entourer d’une équipe d’experts internationaux également chargés d’examiner les cas de violations des droits de l’Homme lors du conflit.

Ces deux processus ne sont pas incompatibles, ils sont complémentaires et nous attendons qu’ils permettent de faire toute la lumière sur ces exactions et conduiront les coupables devant la justice.

La France estime que la lutte contre l’impunité est essentielle pour que le Sri Lanka se reconstruise et connaisse une paix durable.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU