Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

20-22 juin 2012 : Conférence des Nations unies pour le développement durable Rio+20

Vingt ans après le "Sommet de la Terre", " Rio + 20 " rassemblera une très grande majorité de chefs d’Etat et de gouvernement de la planète et sera un moment important pour progresser dans les réponses à apporter aux crises économique et climatique.

"La France y plaidera pour un nouveau modèle de développement faisant toute sa place à une économie sociale et solidaire et intégrant dans la création de richesse des objectifs sociaux et éthiques, ainsi qu’une nécessaire transition écologique et énergétique.

Trois moments :

1. un comité préparatoire (13 au 15 juin), 2. des journées de rencontre thématiques avec la société civile (16-19 juin) 3. le Sommet (20-22 juin)

Deux sujets :

- l’économie verte dans le contexte du développement durable et de l’éradication de la pauvreté
- le cadre institutionnel du développement durable

D’autres thèmes tiennent également une place importante dans le sommet :

- la biodiversité
- le développement humain
- l’eau et l’assainissement
- l’énergie
- les financements innovants pour le développement
- les villes et les territoires durables
- la résilience aux catastrophes naturelles
- la sécurité alimentaire

En vue d’un compromis mondial en faveur de politiques de croissance tournées vers le long terme, Rio + 20 devra aussi faire émerger les outils indispensables à leur suivi. Des financements innovants seront nécessaires pour mener à bien l’agenda du développement durable.

Rio pourrait enfin donner aux Nations unies un cadre institutionnel renforcé dans le domaine du développement durable, notamment par la création d’une Organisation des Nations Unies pour l’Environnement afin que, 20 ans après le " Sommet de la Terre ", le développement durable devienne enfin une réalité pour tous.

Enfin, le pavillon de la France à Rio, situé au cœur de l’espace des pavillons nationaux, à proximité du Rio Centro sera le lieu de rendez-vous de la participation française. Il accueillera conférences de presse, forums, émissions sur le plateau TV, ateliers de réflexion autour du thème "Innovation, villes et territoires durables". Ce pavillon est co-piloté par l’État et le Club France Rio+20, organe du Comité 21, avec le concours de partenaires publics et privés.

Que défendent la France et l’Union européenne à Rio+20 ?

L’Union européenne (UE) et la France souhaitent un résultat ambitieux à Rio+20 et ont avancé de manière coordonnée pour définir les priorités communes suivantes :

1- le renforcement de la gouvernance internationale de l’environnement : L’Union européenne (UE) et la France soutiennent la transformation du Programme des Nations unies pour l’Environnement (PNUE) en agence spécialisée des Nations unies basée à Nairobi. Cette agence bénéficierait d’une véritable autorité politique et de ressources stables et pourrait piloter l’agenda environnemental international.

2- le renforcement de la gouvernance internationale du développement durable dans son ensemble, afin d’améliorer les relations entre ses piliers environnemental, social et économique.

3- une " feuille de route " internationale sur l’économie verte et inclusive : Pour la France et l’Union européenne, Rio+20 doit pouvoir mettre en place, grâce à des actions concrètes et rapides, une économie qui concilie croissance, progrès sociaux et réponse aux défis environnementaux

Enfin, la question des moyens de mise en œuvre (qui regroupent les financements dont l’aide publique au développement, les transferts de technologie, l’aide au renforcement de capacités etc.) sera un débat majeur et difficile à Rio+20. L’aide publique au développement continuera à jouer un rôle central notamment en faveur des pays les plus pauvres et les plus vulnérables mais ne pourra financer l’ensemble des actions nécessaires pour relever les grands défis mondiaux. Rio +20 sera une étape importante dans la définition de moyens de mise en œuvre plus larges et adaptés : ressources domestiques, financements privés, coopération Sud-Sud et triangulaire… Dans ce contexte, la question des financements innovants sera cruciale et la France y jouera un rôle majeur. En tant que secrétaire permanent du Groupe Pilote sur les financements innovants, elle organisera le side event officiel de l’Etat français sur le thème des financements innovants au service du développement durable qui aura lieu le 22 juin de 13h à 14h30 au Rio Centro.

Engagement du ministère des Affaires étrangères à Rio

Acteur engagé dans la préparation de Rio+20 et partenaire officiel du pavillon France, le ministère des Affaires étrangères y organise deux événements : Le 18 juin à 17h : Les acteurs de la ville durable, démarche de co-construction, Le 22 juin à 11h30 : Les systèmes de surveillance environnementale dans le circum-Sahara : acquis et perspectives,

Le programme détaillé de ces différents événements, la présentation du side event officiel français sur les financements innovants et l’engagement du ministère pour Rio+20 est accessible sur France Diplomatie.

Pour en savoir plus, consultez le site de France Diplomatie dédié à Rio+20.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU