Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

22 juillet 2010 - Kosovo - Avis de la CIJ - Déclaration de M. B. Kouchner, ministre des Affaires étrangères et européennes

La Cour internationale de Justice a rendu le 22 juillet son avis consultatif sur la conformité au droit international de la déclaration d’indépendance du Kosovo. Cet avis affirme clairement que la déclaration d’indépendance du Kosovo n’est contraire ni au droit international ni à la résolution 1244, comme la France l’avait toujours soutenu, et je m’en réjouis.

Pensant à la déception probable de Serbes et à la possible satisfaction des Kosovars je renouvelle mon amitié personnelle et celle du peuple Français à ces deux pays. L’avis de la Cour conforte l’indépendance du Kosovo, effective depuis plus de deux ans, et déjà reconnue par 69 Etats. L’indépendance du Kosovo est irréversible.

L’avis de la CIJ marque une étape importante en mettant un terme au débat juridique sur cette question, qui va permettre à toutes les parties de se consacrer désormais aux autres questions pendantes.

Je salue également le travail effectué par la haute représentante pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Mme Catherine Ashton au cours des dernières semaines pour rapprocher les points de vue de toutes les parties.

Nous appelons tous les Etats qui attendaient cet avis pour prendre une décision sur la reconnaissance du nouvel Etat à ne plus tarder davantage.

Il faut aussi maintenant que le Kosovo et la Serbie trouvent la voie d’un dialogue politique afin de surmonter de manière pragmatique les problèmes concrets demeurant entre Belgrade et Pristina, dans l’intérêt de tous et d’abord de la communauté serbe du Kosovo.

Un tel dialogue est important pour la stabilité de la région. Il est également nécessaire parce que les deux Etats, la Serbie et le Kosovo, ont vocation à devenir Etats membres de l’Union européenne, et que leur adhésion supposera qu’ils aient établi entre eux des relations normales entre Etats membres leur permettant de travailler ensemble à la construction européenne./.



22 juillet 2010 - Kosovo - Avis de la CIJ - Déclaration de la Haute représentante Catherine Ashton au nom de l’Union Européenne (en anglais)

The EU welcomes the publication of the advisory opinion of the International Court of Justice. We are studying it with great care.

The advisory opinion opens a new phase. The focus should now be on the future. The future of Serbia lies in the European Union. The future of Kosovo also lies in the European Union. This is in line with the European perspective of the region and the relevant Council conclusions.

Good neighbourly relations, regional cooperation and dialogue are the foundations on which the EU is built.

The EU is therefore ready to facilitate a process of dialogue between Pristina and Belgrade. This dialogue would be to promote cooperation, achieve progress on the path to Europe and improve the lives of the people. The process of dialogue in itself would be a factor for peace, security and stability in the region.



Pour en savoir plus, consultez notre fiche sur le Kosovo



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU