Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

Abyei - Décès de quatre casques bleus de la Force intérimaire de Sécurité des Nations unies pour Abyei (FISNUA) - Déclaration de la porte-parole adjointe du minsitère des Affaires étrangères et européennes

Paris, le 5 août 2011 Retour à la table des matières


La France avait déploré dans une déclaration du 3 aout dernier la mort de quatre soldats éthiopiens de la Force intérimaire des Nations unies pour la Sécurité à Abyei hier dans l’explosion d’une mine au passage de leur convoi.

La France est très préoccupée des conditions dans lesquelles sont décédés ces quatre soldats. Les casques bleus blessés n’auraient pas pu être évacués rapidement, en raison d’un défaut de coopération des autorités soudanaises.

Nous souhaitons que toute la lumière soit faite sur les conditions de ce drame et que les résultats de l’enquête soient présentés dès que possible au Conseil de sécurité afin qu’il en tire les conséquences.

La France salue l’engagement du Secrétaire général des Nations Unies et des forces des Nations unies au Soudan en faveur de la paix, dans des conditions difficiles. Elle rappelle que l’action de la FISNUA est essentielle à la stabilisation de la zone d’Abyei et à la réussite du processus de paix entre le Soudan et le Soudan-du-Sud. Il est impératif que les autorités des deux Etats coopèrent entre elles et avec les Nations unies.

Alors que le Sud Kordofan est soumis à de fortes tensions risquant d’affecter le retour à la stabilité après l’indépendance du Soudan-du-Sud, la France renouvelle son appel à toutes les parties soudanaises à s’engager de manière constructive dans la consolidation de la paix dans la région.



Pour en savoir plus sur le Soudan et le Soudan du Sud



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU