Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

Crise en Egypte

Déclarations des autorités françaises
15 août 2013


Communiqué de la Présidence de la République


Le président de la République a convoqué l’ambassadeur d’Égypte pour qu’il transmette à ses autorités la très grande préoccupation de la France face aux évènements tragiques intervenus dans son pays.

Il a condamné avec la plus grande fermeté les violences sanglantes intervenues en Égypte et demandé un arrêt immédiat de la répression. Le droit de manifester pacifiquement doit être respecté. Ce droit a, bien sûr, comme contrepartie le devoir des manifestants de se comporter de manière pacifique. Il a souligné que l’état d’urgence devait être levé rapidement.

Le chef de l’Etat a affirmé que tout doit être mis en œuvre pour éviter la guerre civile. La libération de prisonniers, dans le respect des procédures judiciaires en cours, pourrait constituer un premier pas vers la reprise de pourparlers.

La France est attachée à la recherche d’une solution politique et souhaite que des élections soient organisées dans les meilleurs délais, conformément aux engagements pris par les autorités égyptiennes de transition.

Dans ce contexte, la France attend des autorités égyptiennes qu’elles prennent toutes les mesures pour assurer la sécurité de nos ressortissants et de nos emprises diplomatiques et consulaires.

***


14 août 2013


Déclaration du ministère des Affaires étrangères


La France condamne avec la plus grande fermeté les violences sanglantes intervenues en Egypte et demande un arrêt immédiat de la répression. Le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius saisit le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon ainsi que nos principaux partenaires pour qu’en urgence une position internationale soit prise en ce sens.

La situation actuelle ne se résoudra pas par la force. La France appelle toutes les parties à refuser l’engrenage des affrontements et à ouvrir sans délai un dialogue incluant l’ensemble des forces politiques égyptiennes pour trouver une issue démocratique à cette crise grave. La France réaffirme sa disponibilité immédiate pour favoriser ce dialogue.

Déclaration du porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères


La France déplore très vivement les violences survenues au Caire lors des opérations d’évacuation. Elle présente ses condoléances aux familles des victimes. Il est essentiel que ces violences cessent et qu’une logique d’apaisement prévale. La France appelle les parties à faire preuve de la plus grande retenue et met en garde contre un usage disproportionné de la force.

Comme le Ministre M. Laurent Fabius l’a souligné il y a quelques jours aux autorités égyptiennes et à ses interlocuteurs de la région, la sortie de crise ne peut passer que par une solution politique, ce qui implique que chacun privilégie le dialogue et la recherche du compromis.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU