Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

Désignation pour sanctions d’un chef de groupe armé en RDC

Communiqué de presse conjoint des missions permanentes auprès des Nations unies de la France, du Royaume Uni et des Etats-Unis

New York, le 29 novembre 2011


Les missions permanentes auprès des Nations unies de la France, du Royaume Uni et des Etats-Unis ont soumis au Comité du Conseil de Sécurité établi par la résolution 1533 (2004) concernant la République Démocratique du Congo, le nom de Ntabo Ntaberi Sheka afin qu’il soit placé sur la liste des personnes et entités visées par une interdiction de voyager dans le monde et le gel de leurs avoirs. Sheka est le chef des Mai-Mai Sheka, un groupe armé congolais responsable d’empêcher le désarmement, la démobilisation et la réintégration de combattants, de mener des attaques contre des mines dans l’Est de la RDC et de violations graves du droit international ciblant des enfants.

Les membres du Comité se sont mis d’accord le 28 novembre 2011 pour que cet individu soit placé sur la liste du comité de sanctions relative à la RDC.

Cette désignation témoigne de la détermination continue de la communauté internationale à prendre des mesures fermes contre ceux qui s’opposent au désarmement des groupes rebelles en République démocratique du Congo, ainsi que contre les responsables de recrutements d’enfants et de graves violations de droits de l’homme. Nos Missions encouragent vivement le gouvernement congolais à mettre en œuvre le mandat d’arrêt actuellement en cours contre Sheka.

Les missions permanentes auprès des Nations unies de la France, du Royaume Uni et des Etats-Unis continueront à travailler avec les membres du comité de sanctions concernant la République Démocratique du Congo pour identifier et demander la désignation des individus et des entités qui répondent aux critères énoncés par la Résolution 1857 (2008).

Informations de contexte

Le Comité du Conseil de sécurité établi par la résolution 1533 (2004) concernant la République Démocratique du Congo est en charge du suivi de la mise en œuvre par les Etats membres des Nations unies des sanctions relatives à la RDC. Le Comité est compose des 15 membres du Conseil de sécurité, et a été autorisé par la résolution 1956 (2005) du Conseil de sécurité à établir une liste d’individus et d’entités soumis à un gel de leurs avoirs et une interdiction de voyager.

Ntabo Ntaberi Sheka, né en 1976 dans le territoire de Walikale, République Démocratique du Congo, est le Commandant en chef de la branche politique des Mai-Mai Sheka, un groupe armé congolais qui entrave le désarmement, la démobilisation ou la réintégration de combattants. Il agit à partir de bases situées dans le territoire de Walikale, à l’est de la RDC.

Le groupe Mai-Mai Sheka a mené plusieurs attaques contre des mines dans l’est de la RDC, y compris en prenant possession de la mine de Bisie et en extorquant des fonds aux habitants.

Ntabo Ntaberi Sheka a aussi commis des violations graves du droit international en ciblant des enfants. Il a planifié et ordonné une série d’attaques contre le territoire de Walikale du 30 juillet au 2 août 2010 pour punir les populations locales accusées de collaborer avec les forces gouvernementales congolaises. Au cours de ces attaques, des enfants ont été enlevés, violés, soumis à du travail forcé, et à d’autres violations de droits humains. Le groupe rebelle Mai-Mai Sheka recrute également de force des garçons et recrutent des enfants dans leurs rangs.



Pour en savoir plus sur la RDC.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU