Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

Du 01 au 12 mars 2010 - 54ème session de la Commission de la condition de la femme (CCF)- New-York







La Commission de la condition de la femme (CCF), qui se tient du 1er au 12 mars 2010 à New York, célèbre cette année le 15ème anniversaire de la Conférence de Pékin de 1995 dont la plate-forme d’action définit douze domaines d’action prioritaires.

Cette 54ème session est l’occasion de réaffirmer l’acquis de cette conférence et la responsabilité des Etats dans la mise en œuvre de leurs engagements, avec l’adoption d’une déclaration politique le 2 mars.

Cette réunion s’inscrit également dans la perspective du Sommet de suivi des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) qui se tiendra en septembre 2010. Elle met ainsi en lumière la nécessité de promouvoir l’égale participation des femmes et des hommes à tous les niveaux et dans tous les secteurs de la société.


Cette Commission est un événement de grande ampleur : près de 10.000 intervenants sont attendus pour évoquer les grands thèmes liés à la condition de la femme tels que l’éducation, l’emploi, la formation, ou encore les conséquences de la crise économique.

La journée internationale de la femme est célébrée le 3 mars pour marquer le caractère universel des droits de la personne humaine, y compris et notamment les droits des femmes.

La France co-organise deux événements parallèles sur le thème de la lutte contre les violences faites aux femmes (qui est l’un des domaines prioritaires défini dans la plateforme d’action de Pékin) :

— une réunion ministérielle de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), le 1er mars, pour adopter une déclaration sur la lutte contre les violences faites aux femmes. Le représentant de la France auprès des Nations unies a également fait une intervention.

— un événement parallèle franco-américain sur le rôle des hommes dans la prévention des violences contre les femmes, le 2 mars


La France promeut enfin la participation des ONGs aux travaux de cette Commission, en parrainant deux autres réunions, le 5 mars :

— l’une organisée par la Coordination du Lobby Européen des Femmes (CLEF) et les associations femmes solidaires et regards de femmes sur les avancées des droits des femmes dans le monde depuis 1946 ;

— l’autre organisée conjointement par le Haut Commissariat aux Droits de l’Homme (HCDH) et l’organisation " Equality Now " visant à promouvoir le retrait des lois discriminatoires à l’encontre des femmes.

L’ensemble de la documentation relative à cette session est disponible sur le site des Nations-Unies.


Les 12 domaines d’action du " Programme d’action " de la Conférence de Pékin :

1/ Lutter contre la pauvreté croissante des femmes

2/ Favoriser l’égal accès à l’éducation et à la formation

3/ Favoriser l’égal accès aux soins et aux services sanitaires

4/ Lutter contre la violence à l’encontre des femmes

5/ Combattre les effets des conflits armés sur les femmes

6/ Promouvoir l’égalité au sein des structures et des politiques économiques, l’égal accès à toutes les formes d’activité de production et aux ressources

7/ Encourager le partage du pouvoir et de la prise de décision

8/ Développer les mécanismes de promotion de la femme

9/ Assurer le respect des droits fondamentaux des femmes et réduire

les carences de la promotion et de la protection de ces droits 10/ Lutter contre l’image stéréotypée de la femme et l’inégalité d’accès et de participation des femmes dans la communication (notamment les médias)

11/ Favoriser l’égal accès à la gestion des ressources naturelles et à la préservation de l’environnement

12/ Abolir la discrimination à l’égard des petites filles et les violations de leurs droits fondamentaux



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU