Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

Rencontre du Ministre d’Etat avec les organisations humanitaires et des droits de l’Homme actives en Syrie

Paris, le 14 février 2012


Le Ministre d’Etat a réuni aujourd’hui au Quai d’Orsay les principales organisations internationales et organisations non gouvernementales françaises actives en Syrie dans le domaine de l’aide humanitaire et des droits de l’Homme, en présence de l’Ambassadeur de France en Syrie, M. Eric Chevallier.

M. Alain Juppé a rappelé l’action constante de la France depuis 10 mois pour condamner les exactions du régime et a souligné les efforts entrepris avec les partenaires européens, à l’ONU et en appui de la Ligue arabe, pour y mettre un terme.

Il a évoqué les initiatives en cours pour la recherche d’une solution à la crise :

— encourager les efforts de l’opposition syrienne sur la voie de l’unité et de la pleine représentativité de toutes les composantes de la société syrienne ;

— accroître la pression sur le régime syrien pour qu’il accepte la solution politique de la Ligue arabe, à travers des sanctions renforcées ;

— continuer d’appuyer l’engagement de la Ligue arabe, dont l’action et les conclusions fermes adoptées le 12 février doivent être saluées ;

— participer activement au groupe des amis du peuple syrien, dont la première réunion aura lieu le 24 février à Tunis, pour accroître le consensus international et convaincre les pays encore réticents ;

— agir au sein des différents organes de l’ONU ;

— enfin, répondre à l’urgence humanitaire.

Les représentants des organisations internationales et des organisations non gouvernementales ont confirmé la terrible situation prévalant en Syrie. Ils ont décrit les difficultés d’accès et les différents efforts entrepris pour porter secours au peuple syrien.

M. Alain Juppé a rendu hommage à leur engagement et à leur au courage. Il a insisté sur la mobilisation de la France dans toutes les enceintes internationales pour faire reconnaître le droit d’accès au population. Il a annoncé sa décision, à titre national, de créer un fonds d’urgence humanitaire pour la Syrie, doté d’un montant initial de 1 million d’euros, et destiné à financer les actions de l’ensemble des organisations et associations qui veulent venir en aide au peuple syrien. La France proposera aux participants à la réunion de Tunis de mettre en place un fonds de même type au niveau international.

Pour en savoir plus sur la situation en Syrie.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU