Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

Syrie - Réponse de M. Alain Juppé, ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et européennes à une question d’actualité à l’Assemblée nationale

Paris, 14 juin 2011

Monsieur le député, président du groupe d’amitié France-Syrie, la répression à laquelle le régime syrien se livre à l’encontre de sa population civile soulève l’indignation et appelle la condamnation. La France a exprimé cette condamnation rapidement, sans ambiguïté et sans faiblesse.

La situation se dégrade progressivement avec, ces derniers jours, des combats très violents à Djisr al Choghour. Un grand nombre de réfugiés syriens franchissent aujourd’hui la frontière turque et des incidents ont eu lieu à la frontière entre la Syrie et Israël, de même que des combats dans les camps palestiniens en Syrie.

Que pouvons-nous faire ? La France ne peut et ne veut agir que dans le cadre de la légalité internationale. Nous l’avons déjà fait au niveau de l’Union européenne en adoptant des sanctions, y compris à l’encontre du président syrien.

Au Conseil de sécurité, malgré tous les efforts que nous déployons, en particulier avec les Britanniques et les Américains, nous n’avons pas encore atteint notre objectif. En effet, la Chine et la Russie, pour des raisons de principe qui leur appartiennent, menacent de mettre en œuvre leur droit de veto. Nous ne prendrons le risque de mettre aux voix un projet de résolution condamnant le régime syrien que si nous parvenons à une majorité suffisante. Aujourd’hui, nous disposons vraisemblablement de neuf votes au Conseil de sécurité. Il nous reste à convaincre l’Afrique du Sud, l’Inde et le Brésil, ce à quoi nous nous employons jour après jour. Je pense que si les choses évoluaient pour nous permettre de disposer d’onze votes, nous mettrions ce projet de résolution aux voix et chacun devrait prendre ses responsabilités : nous verrions si la Chine et la Russie iraient jusqu’à opposer leur veto.

En tout état de cause, je vous répète que nous travaillons sur ce dossier avec la plus grande détermination, en étroit accord avec nos partenaires britanniques et européens.



Pour en savoir plus, consulter notre fiche Syrie



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU